Projet de recherche doctoral numero :4370

Description

Date depot: 1 janvier 1900
Titre: Innovation pédagogique dans le cadre de l'usine numérique: Apport des Serious Games et des objets connectés pour la formation et l'innovation dans l'industrie du futur
Directeur de thèse: Thibault CARRON (LIP6)
Domaine scientifique: Sciences et technologies de l'information et de la communication
Thématique CNRS : Non defini

Resumé: Le sujet de Thèse proposé s’insère dans les études menées actuellement sur la mise en œuvre et la formation des acteurs dans le domaine de l’Usine Numérique. L’objectif dans ce domaine est d’accompagner les entreprises industrielles (plus particulièrement les PME/PMI) à s’adapter aux changements technologiques dans le cadre du développement de nouveaux produits et plus généralement à soutenir l’innovation et la compétitivité de celles-ci. Dans ce contexte, les entreprises industrielles sont en évolution constante. Pour cela, elles ont besoin de techniciens et d’ingénieurs qui puissent se former en s’adaptant à ces nouveaux outils technologiques qui sont mis à leur disposition (outils de simulation, environnements collaboratifs, impression 3D, interfaces tactiles, réalité augmentée, réseaux sociaux, objets connectés, robotique pédagogique, serious games, etc.). Finalement, la caractéristique de l’Usine Numérique du futur est qu’elle doit constamment tester, expérimenter, valider puis intégrer l’arrivée permanente et rapide de nouvelles technologies ou modalités issues de différents domaines d’innovation. Ces nouvelles technologies peuvent avoir un impact sur les produits (e.g. les systèmes mécatroniques) ou sur les pratiques (mobilité, cloud, etc.). De fait, ces technologies numériques deviennent rapidement accessibles aux entreprises sans qu’une phase de réflexion, de test ou d’évaluation sur le moyen terme ne soit prévue. De plus, les acteurs doivent ainsi: soit être déjà formés à ces technologies, soit avoir les moyens de rapidement se former. Tout cela se révèle de plus en plus complexe et coûteux pour les entreprises sans en garantir la pérennité ou les retours financiers. Dans ce contexte, l ‘AIP Primeca est une structure mutualisée qui fédère des ressources pour la formation initiale des ses établissement membres (Universités, IUT, Ecoles d’ingénieurs). De plus, grâce à son réseau de partenaires industriels, l’AIP est sollicité, pour son expertise, dans le domaine de la formation tout au long de vie et a déjà initié des projets innovants en terme d’apprentissage pour les sciences de l’ingénieur.



Doctorant.e: Abed Hamza